le spa du palais Shéhérazade

Le spot, le plus spectaculaire du Maroc

Parmi les huit sites marocains classés au patrimoine de l’Unesco, la médina de Fès, construite il y a plus de 1200 ans, est incontestablement la perle du royaume. Avec ses 9400 ruelles tortueuses qui montent et descendent, ses 400 mosquées, ses quelques 200.000 habitants résidant vraiment sur place… elle est un véritable labyrinthe magique.

Durant votre visite, faites vous accompagner par un vrai guide car il faut impérativement découvrir les petits trésors souvent cachés comme la Medersa Bouinania  (université islamique) du 13ème siècle, accueillant à cette époque 240 étudiants. Un bel exemple de toutes les splendeurs de l’art mauresque avec le bois, le stuc, la mosaïque à profusion et le marbre de Carrare, juste en face de l’horloge hydraulique à billes de 1357, une véritable œuvre d’art en bois et plâtre sculpté.

On continue jusqu’aux souks d’El Attarine, spécialiste des épices et du henné avant de pénétrer dans le « triangle d’or », le quartier des tanneurs. C’est là que les peaux d’agneau, de chèvre, de dromadaire… sont traitées à ciel ouvert. Image assez féérique dans les couleurs safran, coquelicot…Vous apercevrez la mosquée des Quaraouyne, la jumelle de celle de Kairouan, fondée en 862, la plus ancienne université du monde.

Cette promenade dans l’histoire du Maroc peut durer des heures car les maisons à pans de bois et les 30.000 artisans sont une source d’émerveillement. Derrière les remparts, la ville moderne n’en finit pas d’étirer sa croissance le long de ses larges avenues mais la vue panoramique sur la médina est un film qui tourne sans fin. 

Le palais Shéhérazade : un bonheur caché  

Fès a bien changé car les nouveaux hôtels prônent l’art de vivre en revisitant le Maroc au 21eme siècle. Comme le palais Shéhérazade, un ancien palais construit, à l’entrée de la médina par un Vizir (ex-ministre des Finances) du roi du Maroc en 1870, à une époque où Fès était encore la capitale du royaume. Grâce aux nouveaux propriétaires, le Dr Abdelhai Ben Ghazi et sa femme Nadija, architecte, le livre des mille et une nuits peut se rouvrir et le Palais retrouver tout son faste du 19ème siècle.

Car juste après la première aile qui propose 14 suites traditionnelles mais somptueuses sous de hauts plafonds en cèdre sculpté (très grands espaces, lits à baldaquin, zelliges, le confort avec climatisation …) donnant sur un jardin andalou de rêve et sa petite piscine.

La deuxième aile juste derrière a été ouverte il y a 3 ans, après 2 ans de travaux, menés de main de maitresse femme par Nadija. Entièrement repensée dans l’esprit mauresque et contemporain autour de dix suites (ou junior suites) plus petites surplombant la piscine intérieure et l’ensemble du Spa de 900 m² sur 2 niveaux. Les massages sont divins et le hammam idem.

Pour la restauration, la très belle cuisine de tradition marocaine est à féliciter, notamment en bas dans le jardin. Le méchoui ou le couscous sont absolument à goûter. Mais vous pouvez préférer la cuisine internationale. De toute façon, le Sky-Bar réunira les amateurs au soleil.

On adore.

Pour l’information, le Palais Jamaï, l’hôtel emblématique de Fès est toujours en travaux. Ce somptueux hôtel connaitra-t-il un jour un destin heureux ou bien sera t-il un domaine réservé royal ?

Palais Shéhérazade
23 Arsat Bennis Douh
Fes – Maroc
Tél : +212 5357-41642

Chambres : de 170 à 580 €.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire!
Saisissez votre nom ici